Association Caudrésienne de Taïji Quan et Qi Gong

Vous êtes stressé, vous avez envie de vous recentrer de vous ressourcer d'apprendre à vous défendre sans utiliser la violence ?

Venez pratiquer le TAIJI QUAN !

Cet art martial traditionnel chinois, pratiqué en chine depuis des décennies, permet de se défendre et de retrouver le calme et la sérénité à travers la répétition de gestes lents et fluides.

Vous recherchez la détente tout en retrouvant souplesse et fermeté du corps, sans faire des séances d'exercices interminables ?

Alors le Taïji Quan est fait pour vous !

Le Taïji Quan de Style Yang
Un Art Martial Chevaleresque et Une Technique de Longue Vie

Le style Yang (yángshì) est le style de tai-chi-chuan le plus pratiqué en Occident. La forme la plus connue est celle à quatre-vingt-huit pas forme enseignée dans notre association, (vous trouverez sur ce site une démonstration effectuée par Frédéric et Nicolas, membre de notre association, à l'occasion de la nuit des arts martiaux du 8 juin 2013 au Palais des Sports de Caudry) et parfois appelée « forme longue », par opposition aux formes plus courtes comme la forme des 24 mouvements, encore appelée forme de Pékin, forme de "base" également enseignée dans nos cours.

Les formes du style Yang sont moins martiales en apparence, les mouvements lents et propice au maintient de la santé. Toutefois, un enseignement complet comporte toujours des applications martiales et souvent des formes avec des armes (vous trouverez sur ce site une démonstration de sabre et de travail à deux effectué par nos responsables).

Historique du tai-chi-chuan style Yang

C'est pendant le règne de Qianlong (1735-1795), quatrième empereur de la dynastie Qing que l'on vit opérer Wang Zongyue, un des plus grands maîtres de tai-chi-chuan dont on nous ait transmis le nom, et, selon la tradition, auteur d'un célèbre écrit intitulé Traité classique de tai-chi-chuan.

Dans les premières décennies du XIXe siècle, le tai-chi-chuan n'était enseigné qu'à quelques élèves par les membres de la famille Chen qui vivaient à Chenjiagou, village de la province du Henan. Puisque les membres de la famille Chen n'acceptaient pas d'étrangers parmi leurs élèves, Yang Luchan (image ci-contre) eut recours à un stratagème en se faisant embaucher comme domestique dans cette famille et il épia ses leçons pendant longtemps, pour ensuite s'entraîner en cachette pendant la nuit.

Le maître finalement le découvrit mais, étonné par l'habileté montrée par le jeune et rusé domestique, il décida de l'accepter parmi ses élèves. Yang Luchang devint en peu de temps le meilleur d'entre eux et, d'après la légende, était invincible. Il s'installa ensuite à Pékin où il ouvrit une école et commença à enseigner son art. Son style avait moins de variations de vitesse que celui de ses maîtres.

Mouvements de la forme de Pékin

Le tai-chi style Yang comprend des enchaînements spécifiques dont l'une, développée au XXe siècle : la forme des vingt-quatre mouvements de Pékin.

Vous trouverez à la rubrique démonstration, une démonstration de cette forme par Frédéric LANSIAUX, Moniteur Diplômé d' Etat qui enseigne depuis trois ans au sein de notre association.